Revue de presse du 7 février 2017

La revue de presse Climat de V. Vauquois!

Nouvelle année, nouveaux constats de l’accélération du dérèglement climatique
C’est confirmé, 2016 a battu tous les records de chaleur – Libération – 18 janvier ; où pour la troisième année consécutive, l’année dernière a battu tous les records de chaleur, mais aussi les records de concentration de dioxyde de carbone et de méthane dans l’atmosphère, et ceux de fonte des glace polaires. 
Quels événements de 2015 sont dus au réchauffement climatique ? – Science et avenir – 17 janvier ; où des chercheurs américains démontrent avec un degré élevé de certitude que nombre d’événements climatiques extrêmes de 2015 et qui s’accélèrent sont bien dus au dérèglement climatique.
Autres constats, l’Europe est déjà durement touchée par le dérèglement climatique, la biodiversité s’érode rapidement et les avalanches en montagne sont de plus en plus difficiles à prévoir.

Les outils pour parler du réchauffement climatiques quant à eux s’affinent et se multiplient : avec 3 animations récentes permettant de mieux le visualiser, une carte de France des modifications à venir du climat, une horloge du temps avant la fin du monde, un documentaire de Arte sur les glaces polaires, 10 images choisies de cas extrêmes, tandis que les scientifiques cherchent à aller plus loin dans leurs prévisions à 10 ans des variations climatiques. Malgré ces faits, le Monde revient sur les origines et le développement via la blogosphère du climatoscepticisme aux Etats Unis et en France, climatosceptisime dont l’un des arguments, la prétendue « pause du réchauffement » des océans de 1998 à 2012, vient de tomber à l’eau.

Enfin, les chercheurs en psychologie sociale s’interrogent, « vaut-il mieux être optimiste ou pessimiste pour pousser à l’action sur le dérèglement climatique ? » Et répondent les deux, à bonne dose et au bon moment.
De Obama à Trump, revirement climatique rapide et radical aux États-Unis :
Barack Obama fait un dernier geste pour le climat Les Échos – 18 janvier ; où entre nouvelle contribution au Fonds vert et sanctuarisation de deux zones naturelles, Barrack Obama a fait passer quelques dernières mesures environnementales avant son départ et prévient son successeur : sortir de l’accord de Paris serait mauvais pour les intérêts économiques du pays.
Le gouvernement Trump, une déclaration de guerre à l’environnement ? – Actu-Environnement – 23 janvier ; où l’on liste les premières mesures climaticides de Trump dès son arrivée à la Maison Blanche, de la suppression de toute mention du dérèglement climatique sur le site web de la présidence à la constitution de son gouvernement climato-sceptique et aux investissements annoncés dans les énergies fossiles.
Pour aller plus loin, retour sur la mobilisation des scientifiques pour protéger leurs données climatiques, sur la volonté de Trump de relancer l’oléoduc géant Keystone et la mobilisation contre ce projet qui se prépare à résister, ou sur les critiques sur le gouvernement Trump, de l’audition chahutée de Tillerson à la volonté réaffirmée par Myron Ebell de sortir de l’accord de Paris.
A travers le monde, des signaux plutôt positifs pour la transition énergétique…
Renouvelables : nouvelles capacités mondiales en hausse, investissements en baisse Actu-Environnement – 17 janvier ; où un bilan de Bloomberg salue la hausse des capacités en énergie photovoltaïque et éolienne à travers le monde, mais montre que les investissements sont en recul de 18% en 2016.
Dans le détail : l’Union Européenne est sur de bons rails pour atteindre ses objectifs 2020 de développement des renouvelables et de l’efficacité énergétique, malgré un manque d’investissements ; au Royaume-Uni la production d’énergie éolienne rattrape et même dépasse celle du charbon, même si la lutte continue pour maintenir l’interdiction des gaz de schiste ; le Portugal et le Costa Rica pourraient sous peu se passer d’énergies fossiles ; la Chine, l’Irlande et le Canada semblent vouloir se retirer de projets et investissements en énergies fossiles ; et l’Inde souhaite aller plus loin dans ses objectifs de développement des renouvelables. 
Enfin, le Climate Tracker met à l’honneur 4 pays exemplaires sur le climat à l’action méconnue : le Bhoutan, l’Éthiopie, le Maroc et le Costa Rica.
Et en France, blocage sur le nucléaire mais horizon de sortie avec le scénario Négawatt
Le nouveau scénario négaWatt propose une mutation accélérée du système énergétique – Actu-Environnement – 25 janvier ; où l’association Négawatt publie son nouveau scénario global de transition, qui montre que la France pourrait atteindre la neutralité carbone en 2050 via « une division par deux de la consommation énergétique finale et 100% d’énergie renouvelable ».
Éclaircie pour les énergies renouvelables en France – Le Monde – 31 janvier ; où malgré une éclaircie et même si la loi de transition énergétique et la baisse des prix accélèrent la cadence, le développement des renouvelables en France risque fort de ne pas atteindre ses objectifs pour 2020.
Pour aller plus loin, la critique s’amplifie sur le nucléaire en France, le lobby nucléaire étant accusé de bloquer la transition énergétique, de ne pas permettre l’atteinte de ses objectifs, et ce jusqu’à Ségolène Royal qui regrette une trop forte dépendance au nucléaire. L’AIE estime par ailleurs que les défis énergétiques de la France résident surtout dans le financement de la transition ou la sécurité électrique.

 

Mines, pétrole : le désinvestissement des énergies fossiles n’est pas gagné
Le trop-plein d’or noir n’est pas près de se résorber – Le Monde – 27 janvier ; où un rapport du géant du pétrole BP estime « qu’il y a deux fois plus de réserves de brut récupérable – 2 600 milliards de barils – que la consommation attendue d’ici à 2050 », donc que le pic pétrolier n’est pas encore là et que c’est par choix qu’il faudra sortir des énergies fossiles pour rester sous la barre des +2°C. L’occasion de revenir sur le retour de l’Opep et la hausse du prix du pétrole, tous deux dans l’incertitude.
L’or noir, mécène obscène Le Monde M – 26 janvier ; où l’on revient sur les réussites de la campagne ciblant les institutions artistiques au Royaume Uni pour qu’elles sortent des énergies fossiles… et qui arrive en France pour cibler le mécénat d’entreprises comme Total vis à vis du Louvre.
Vers un code minier contraire à l’urgence climatique ? – Médiapart – 23 janvier ; où l’on revient sur une réforme du code minier qui visait à adapter le code minier au droit de l’environnement, et s’avère finalement très critiquée par les associations environnementales car laissant la possibilité de lancer de nouvelles exploitations pétrolières et gazières dits « conventionnels ».
Bonus :
Le climat, un sujet bien politique, alors que le philosophe Slavoj Zizek publie une tribune pour rappeler que les gestes individuels ne suffiront pas à régler le dérèglement climatique et qu’il faut s’en saisir collectivement et politiquement. Pascal Canfin rappelle quant à lui le poids des leaders sur la scène politique internationale et appelle la France à reprendre un leadership climatique, tandis que Bastamag fait le point sur le traitement très critiqué de l’écologie par les nouvelles majorités régionales un an après leur élection.

L’action des collectivités locales pour le climat, avec un point par le gouvernement et les préfets sur les obligations des intercommunalités en matière de PCAET (Plans climat air énergie territoriaux) ; une tribune de l’architecte et urbaniste Albert Lévy qui veut inventer la ville post carbone de demain ; et un retour sur des actions locales exemplaires comme la commune de Langouet qui est en passe de sortie des énergies fossiles ou la « World Community Power Conference » qui s’est tenue au Japon les 3 et 4 novembre 2016 pour échanger sur les pratiques d’appropriation et participation citoyenne sur l’énergie.

– Des probables disparitions à cause du dérèglement climatique, qui menace le thé, le café, et jusqu’à la reproduction des mouches !

L’impact d’internet sur le climat, analysé par Greenpeace qui lance une nouvelle campagne afin de classer bons et mauvais élèves du net et inviter les grands acteurs du secteur à désinvestir des énergies fossiles.

La société civile qui reprend ses mobilisations en 2017 pour le climat, avec les très médiatiques succès du procès de l’évasion fiscale à Dax ; du lancement de la plateforme emplois-climat qui montre qu’il serait possible de créer un million d’emplois climatiques en 2020 avec les investissements nécessaires à la transition énergétique ; et du lancement du Chant des Colibris, initiative pour parler de l’écologie et « du monde de Demain » autrement pendant les campagnes électorales.

Agriculture et climat, avec la parution d’un nouveau rapport qui montre que « le changement climatique menace la sécurité alimentaire des pays du sud » ainsi que les rendements et les prix dans les pays du nord, et une tribune de Jean-Marc Jancovici qui rappelle les impacts du secteur sur le climat et appelle à diminuer la production et consommation de viande. L’occasion de revenir sur les hausses d’émissions de méthane à cause des élevages bovins croissants.

La question des transports, avec un nouveau rapport qui montre que l’Europe doit couper de 94% d’ici 2050 ses émissions de CO2 dues aux transports pour rester sous la barre des +2°C. En France, plusieurs associations et médecins spécialistes des maladies respiratoires misent sur les politiques locales et la mise en place de villes « respire » pour limiter ces émissions.

Le développement encore balbutiant des obligations vertes dans le monde, qui « servent à financer des projets ayant un impact environnemental », avec une émission en ce janvier de la France de 7 milliards d’euros à 22 ans, une première de ce montant. Néanmoins, sans standard international, la question se pose du greenwashing et de la vérification du caractère réellement vertueux des projets financés.

La mobilisation des entreprises en question, avec en France des élans contradictoires via les stratégies critiquées de Total, Engie et EDF. Au global, le think tank Climate Tracker montre que la tendance est plutôt à sous estimer et peu investir les modèles bas carbone… même si d’aucuns veulent croire que la prise de conscience s’accélère chez les entrepreneurs.

La protection de la nature pour le climat, de la loi littoral en France très critiquée car risquant de provoquer une nouvelle vague d’urbanisation, au plaidoyer de Greenpeace pour plus et mieux protéger les forêts.
Publicités

Une réflexion sur “Revue de presse du 7 février 2017

  1. Bonjour Sandy. Encore une très bonne revue de presse, très riche ! Tellement d’info que j’ai pu louper l’info sur la marche du 5 février contre la centrale à biomasse de Gardanne et sa consommation de 2500 tonnes de bois quotidiennement ! Amicalement. Jean-Luc

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s